11 mars 2020

Témoignage de Nathalie Perrin, Directrice de centre auto chez Feu Vert

Journée Internationale des droits des Femmes 2020

Elles sont Leader Atelier, Responsable Commerce, Directrice de centre auto, Directrice Opérationnelle, Directrice des ressources humaines … A l’occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, Feu Vert met à l’honneur ses expertes !

Un jour, Une experte : découvrez le témoignage de Nathalie Perrin, Directrice du centre auto Feu Vert de Lisieux, dans le Calvados.

Nathalie Perrin

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Baignée dans le commerce depuis toujours, ma grand-mère m’a ouverte la voie en créant sa propre entreprise spécialisée dans la vente et réparation de cycles et motocycles au cours de cette fameuse année 68.
Elle fut un vrai modèle pour moi et j’ai rapidement compris que j’en ferai également mon métier. J’ai orienté mes études dans cette voie et après quelques années au sein de différentes entreprises, j’ai également fini par rejoindre et seconder mes parents dans l’entreprise familiale. Puis ma grossesse, l’année de leur départ en retraite, m’a incitée à faire un choix, celui de privilégier à cet instant, ma vie de famille. Ce qui ne m’a pas empêchée de rebondir par la suite en reprenant la direction d’un magasin spécialisé dans la vente et la pose d’accessoires pour les véhicules de loisirs.

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Parce que le milieu de l’automobile m’a toujours attirée, et que j’aime prendre les choses en main pour créer une vrai énergie positive. Pour moi, la gestion d’un commerce ne se cantonne pas à la progression du chiffre d’affaires, il est aussi important de fédérer son équipe et fidéliser sa clientèle ! Cet épanouissement professionnel m’est indispensable.

Qu’aimez-vous faire pendant votre temps libre ?

J’aime l’adrénaline, les balades en quad, la plongée sous-marine, les voyages et bien sûr profiter de ma famille.

Quels sont les plus qui font la différence dans votre métier ?

La conscience professionnelle, l’entraide ainsi que la bienveillance sont pour moi des éléments moteurs.

Depuis votre premier jour chez Feu Vert, quel est votre quotidien professionnel ? Comment organisez-vous vos journées ?

Récemment entrée dans l’entreprise, je suis actuellement un parcours de formation, au sein de différents magasins référents. Et ce, afin de faciliter ma future prise de fonction, et pouvoir découvrir les différentes facettes des postes occupés en centre.

Comment faire, à votre avis, pour attirer les femmes vers les formations et les métiers de l’automobile ?

De la même manière que l’on trouve plus de femmes dans le secteur de la beauté… La société est faite ainsi, cependant je n’ai jamais senti la moindre gêne à évoluer dans des milieux dit plutôt « masculins », bien au contraire !
Le plus souvent, rassurant, voir protecteur, le simple fait d’être une femme est un atout. Certaines initiatives, telles que se rendre dans les collèges et dans les lycées, pour nous représenter et proposer les différents métiers de ce secteur sont intéressante. Bien que je pense qu’il faille juste être volontaire pour accéder au monde de l’automobile.