24 juin 2020

Témoignage – « Les évolutions permanentes ont impliqué, pour chaque membre de l’équipe, un effort supplémentaire d’adaptabilité et de flexibilité »

Sur le front « confinement », vu par Gabriel CARNET, adjoint Responsable Paie SIRH à la Direction des Ressources Humaines.

Peux-tu te présenter?

Je suis rattaché au siège social et j’occupais le poste de Référent Administration RH et Paie. Ce métier implique de suivre un portefeuille d’environ 350 collaborateurs répartis sur une trentaine de centres. Il faut gérer administrativement les salariés tout au long de leur carrière chez Feu Vert, en lien étroit avec les directeurs des centres auto et des directeurs opérationnels mais également avec de nombreux organismes (URSSAF, sécurité sociale, médecine du travail…) et en veillant à respecter les évolutions légales sociales/fiscales (qui sont nombreuses et régulières).

En parallèle, j’accompagnais et venais en soutien des autres membres du service paie afin de solutionner les problématiques paies/RH du quotidien. C’est un travail prenant où le relationnel et le travail d’équipe ont toute leur importance.

Reconnu pour mon implication et mon expertise au cours de ma carrière de 9 ans chez Feu Vert et de cette gestion de crise, la Direction m’a proposé le poste d’Adjoint Responsable Paie & SIRH dont je viens de prendre les fonctions.

En quoi le confinement a-t-il impacté ton travail?

Le confinement a été une période singulière car l’activité de notre service est restée très intense et à distance (télétravail oblige) dans un moment où celle de nos centres était, par la force des choses, considérablement réduite.

Les évolutions légales et les annonces gouvernementales liées à la gestion de l’activité partielle (décompte, calcul général, indemnisation du collaborateur, indemnisation par l’état) ont été permanentes et ont impliqué pour chaque membre de l’équipe un effort supplémentaire d’adaptabilité et de flexibilité, afin d’assimiler rapidement de nombreuses données faisant suite aux divers questionnements au sein du service.

Le sens pédagogique a également été fortement stimulé du fait des nombreuses sollicitations du réseau, compréhensibles dans cette situation exceptionnelle. 

Comment as-tu organisé ton télétravail?

Le télétravail était une grande première dans mon cas, il a donc fallu s’adapter dès les annonces de confinement : le matériel informatique du bureau et les dossiers nécessaires à l’activité ont été rapatriés à l’appartement et la table à manger rallongée pour y accueillir tout ce beau monde.

La difficulté a évidemment été de parvenir à concilier vie professionnelle et vie personnelle dans un même lieu, en essayant de gérer au mieux des horaires de travail « élastiques » et les temps pour soi et les autres…

L’organisation quotidienne était pour ma part facilitée par la présence de ma compagne alors en chômage partiel et donc à même de me ramener à la réalité. Grand bravo à ceux qui ont eu à gérer télétravail et vie familiale avec enfants ! 

Quel est ton évènement marquant du confinement?

Le confinement s’est bien déroulé dans l’ensemble malgré le voisinage bourdonnant et le télétravail dans des conditions particulières. A noter que même mon chat en a eu marre. Un jour, il n’a pas n’hésitè à se prendre les pattes dans le câble reliant mon pc à la box internet, faisant tomber cette dernière et coupant ainsi momentanément ma connexion pour une pause bien méritée…