10 mars 2020

Témoignage d’Amélie Denis, Responsable Commerce chez Feu Vert

Journée Internationale des droits des Femmes 2020

Elles sont Leader Atelier, Responsable Commerce, Directrice de centre auto, Directrice Opérationnelle, Directrice des ressources humaines … A l’occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, Feu Vert met à l’honneur ses expertes !

Un jour, Une experte : découvrez le témoignage d’Amélie Denis, Responsable Commerce du centre auto Feu Vert de Morlaix, dans le Finistère.

Amélie Denis (au centre) entourée de Morgane Senant (à gauche) et Stéphanie Trevien (à droite), toutes deux conseillères de vente dans le centre Feu Vert de Morlaix.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Après un BTS Action commerciale à Pontivy en 2005, j’ai démarré dans la Grande distribution alimentaire en tant que Responsable de rayon pendant 2 ans. J’ai intégré le centre auto Feu Vert de Langueux en tant qu’hôtesse de caisse intérimaire puis j’ai été recrutée en CDI en tant que conseillère de vente en 2008. 3 ans après, je suis devenue Responsable Commerce. J’ai participé au programme de développement PPE en 2018 pour évoluer vers le poste de Directrice de Centre Auto et depuis le mois de février, je suis en mission au centre auto Feu Vert de Morlaix.

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Après des études de commerce et une première expérience dans la Grande Distribution, c’était évident que ma vie serait dans ce secteur et pourquoi pas l’automobile et ses services.

Qu’aimez-vous faire pendant votre temps libre ?

J’ai deux enfants de 11 et 7 ans qui m’occupent un peu. Je cours et je participe à différents Trails.

Quels sont vos atouts en tant que Responsable commerce chez Feu Vert ?

Être une femme me permet d’avoir un relationnel et un impact différent sur mes collaborateurs. Il n’y a pas d’esprit de compétition entre nous mais nous aimons le challenge et les résultats. Avoir commencé en tant que Conseillère de vente m’offre aujourd’hui une polyvalence et une connaissance du métier suffisamment riche pour animer et développer mon équipe. Cette mission de Directrice de Centre Auto me donne les rennes sur un centre et éveille en moi une nouvelle curiosité.

Avez-vous une méthode particulière en tant que manager ?

Je démarre par la connaissance de chacun et je suis exemplaire dans l’accueil et la bonne humeur. Chacun connaît son rôle et ce que j’attends de lui. Nous sommes très complémentaires et c’est rassurant.

Comment faire, à votre avis, pour attirer les femmes vers les formations et les métiers de l’automobile ?

La vente reste la vente : il suffit de connaître ses clients, son produit et son équipe. Il n’y a aucune raison pour qu’une femme soit moins compétente dans l’automobile. Nous n’avons aucun problème de crédibilité face à nos clients.